Un extrémisme haineux et violent d’une sous-culture en ligne

Janvier 2020 – Sous le titre « Un extrémisme haineux et violent d’une sous-culture en ligne », l’Institut de la prévention de la haine en ligne (Online Hate Prevention Institute – OHPI - Australie) a récemment publié une brochure en anglais sur les récents attentats terroristes (Halle, Pittsburgh, Poway, El Paso, Christchurch) et leur rapport à ce qui est maintenant courant d’appeler une « sous culture en ligne ».

Les négationnistes empoignent Facebook

Depuis plus d'une décennie, sous des apparences scientifiques et une approche pseudo-historique, les négationnistes empoignent Facebook. Castle Hill Publishers, le Committee for Open Debate on the Holocaust (Le Comité pour un débat ouvert sur l’Holocauste - CODOH) et l’Institute for Historical Review (Institut pour la Révision de l’Histoire – IHR) pour ne citer qu’eux, diffusent ainsi, de manière latente ou patente, le vieux cliché antisémite du Juif et de l’argent, en prétendant que les Juifs ont sciemment surestimé le nombre de victimes assassinées durant la Shoah, pour soutirer davantage de compensations de l’Allemagne versées à l’État d’Israël.

L’attentat de Halle (Allemagne) et le négationnisme

9 octobre 2019 – Selon le centre américain de surveillance des mouvements extrémistes SITE, le terroriste (27 ans) de l'attentat de Halle en Allemagne a publié une vidéo sur Internet dans laquelle il affirmait que "l'holocauste n'a jamais existé" et que "les Juifs sont à l'origine de tous les problèmes".

~

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu